En direct des Qt DevDays 2012
Compte-rendu de la présentation sur le déploiement d'applications Qt sur BlackBerry 10

Les rubriques (actu, forums, tutos) de Développez
Réseaux sociaux


 Discussion forum

Retrouvez le dossier complet de la rédaction
Le , par LittleWhite, Responsable 2D/3D/Jeux
Déployer des applications Qt pour BlackBerry 10

Cette session présentée par RIM a débuté par un historique de l'histoire entre Qt et RIM. Tout commença donc en novembre 2011 avec une présentation assez particulière annonçant que Qt serait porté sur les appareils RIM.

On arrive maintenant à la concrétisation de cette histoire, avec Qt 4.8.x porté sur BlackBerry 10.

Actuellement, vous pouvez faire une application pour mobiles de quatre manières différentes (comme montré dans la pièce jointe). L'une d'entre elle (celle qui nous intéressera le plus) utilise le C++ avec Qt ou Cascades. Cascades est une bibliothèque d'interface utilisateur créée par RIM. Sa particularité est de supporter le C++ mais aussi le QML pour la conception de l'interface.

Cascades est basé sur Qt et sera facile à utiliser par les développeurs Qt. La seule particularité est que Cascades utilise son propre graphe de scène (ayant une architecture client / serveur) et ne permet donc pas d'utiliser l'API de Qt pour le rendu (donc Qt GUI) dans une application Cascades.

Autre petite mauvaise nouvelle : Qt WebKit n'est pour l'instant pas supporté. En effet, RIM a eu quelques difficultés dans le portage et ne pourra pas l'intégrer pour la publication de BlackBerry 10. Toutefois, les développeurs travaillent dessus.

Parmi les bonnes nouvelles, nous avons pu remarquer que la création d'une application Qt pour BlackBerry est simple. En effet, RIM propose un plug-in pour Qt Creator 2.6.x afin d'avoir un template de projet et de déployer directement son application sur le BlackBerry. Grâce à son NDK, RIM propose aussi un simulateur utilisateur à travers Qt Creator.

Les applications BlackBerry possèdent quelques particularités, comme celle de nécessiter un fichier XML pour décrire l'application (voir photo en pièce jointe).

Actuellement, il est possible de télécharger le NDK en bêta sur le site de RIM et de tester dès à présent le développement pour BlackBerry 10.



 Poster une réponse

Avatar de LittleWhite LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux
le 14/11/2012 13:08
Dernière journée aux Qt Dev Days 2012.

IPOPlan a présenté son logiciel IPO.Log basé sur Qt 4.8 et QML. Le logiciel contient entre autre une vue 3D en QML (avec Qt 4.8).

Helmut Sedding et Michael T. Wagner nous ont expliqué qu'ils avaient créé une implémentation de OpenInventor, le célèbre graphe de scène de SGI, dans QML. Ainsi, il est aisé de créer de nouveaux objets et scènes avec le langage déclaratif.


Pour cela, ils ont scanné les fichiers sources d'OpenInventor afin de les convertir en vue de leur intégration en QML. Au final, il suffit d'inclure SoDeclarative au début de son fichier pour avoir accès aux différents éléments 3D d'OpenInventor. Il devient donc possible de voir les modifications du code en temps réel dans un viewer QML.


Leur projet est disponible sous licence LGPL sur BitBucket.

Avatar de LittleWhite LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux
le 14/11/2012 14:51
Cette présentation a rappelé les outils présents dans Qt Creator afin de créer, déboguer et profiler le code QML.

Dans les outils de création d'interface en QML, nous pouvons soit utiliser l'éditeur de code, proposant une coloration syntaxique, une barre d'outils spécifique à Qt Quick, des options de refactorisation ou utiliser le designer permettant à un non programmeur de créer ces interfaces en glissant/déposant les éléments.
L'une des fonctionnalités de refactorisation présentée est la possibilité de sélectionner un bloc de code QML et de demander à Qt Creator de l'exporter dans un nouveau fichier afin d'en faire un composant réutilisable.

Qt Creator propose différents outils pour déboguer son code en temps réel. Il est possible de définir un point d'arrêt dans le code QML ou C++ et d'observer les valeurs des variables. Il est aussi possible de parcourir l'arbre des éléments Qt Quick et de modifier les propriétés de ce dernier. Ensuite, un ensemble de fonctions pour afficher des informations dans la console est disponible.

Finalement, l'outil de profiling QML a été présenté. Ce dernier permet d'avoir un diagramme du temps passé dans chaque partie du code (affichage, binding, chargement), de voir les boucle de binding (sorte de boucle infinie spécifique au QML), d'avoir un tableau du temps passé dans chacune des fonctions et de savoir quelles sont les fonctions appelantes et les fonctions appelées.
Chaque fois que le profileur indique une fonction, l'éditeur centre sa vue sur le code pour nous montrer le code lié à la fonction.

Pour activer le débogage des applications QML, il faut compiler l'application avec la variable configurée comme suit (dans le fichier .pro) :
CONFIG+=declarative_debug

ou pour Qt 5
CONFIG+=qml_debug

(puisque le module declarative s'appelera "qml" dans Qt 5).

De plus, avec Qt 5 il sera possible d'arrêter le débogueur sur les exceptions JavaScript. Finalement, Qt 5 apportera un profiler QML sous la forme d'une application externe (non liée à Qt Creator). Ce dernier sauvegardera les informations du profiling dans un fichier XML, chargeable dans Qt Creator.

Pour finir, si vous souhaitez déboguer une application QML compilée à l'aide de CMake, les variables à définir sont :
Pour Qt 4 : QT_DECLARATIVE_DEBUG
Pour Qt 5 : QT_QML_DEBUG
Avatar de LittleWhite LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux
le 14/11/2012 15:25
La troisième conférence à laquelle j'ai été portait sur CMake et son utilisation avec Qt.

Pour rappel, CMake est un outil permettant de créer les fichiers du projet afin de compiler ce dernier, comme les Makefile, les fichiers de projet pour Visual Studio ou Xcode. Pour ce faire, CMake recherche les dépendances afin d'ajouter les options de compilation nécessaires, les chemins vers les fichiers d'en-tête et les bibliothèques à inclure.

En réalité, CMake a été développé avec trois autres outils :
  • CPack, pour créer des paquets de l'application ;
  • CTest, pour effectuer des tests unitaires (peut fonctionner avec le système de tests de Qt) ;
  • CDash, un serveur pour afficher les résultats des tests.



Comme le montre la photo ci-dessus, la configuration d'un projet utilisant Qt est assez compliquée (beaucoup plus qu'avec QMake).

La photo ci-dessous montre la configuration pour un projet Qt 5 :


Tout comme Qt, CMake évolue et il est prévu que le fonctionnement de CMake change. Notamment, la méthode pour trouver les dépendances des projets (bibliothèques et fichiers d'en-tête nécessaires) sera grandement améliorée et, courant 2013, les fichiers pour CMake ressembleront à ceci :


La bonne nouvelle, c'est que, comme CMake est indépendant de Qt, ces changements fonctionneront aussi pour Qt 4.

Avec Qt 5, il faudra rajouter la ligne suivante afin de réussir la compilation.
set(CMAKE_POSITION_INDEPENDENT_CODE ON)



Par la même occasion, les problèmes de liaisons des projets utilisant QTestLib seront réglés (autour de janvier avec la sortie de CMake 2.8.11).

De plus, la fonction qt4_wrap_cpp pour appeler moc sur les fichiers cpp ne sera plus nécessaire, car CMake détectera de lui même si le moc est nécessaire directement en examinant les fichiers sources. Par contre, la fonction qt4_wrap_ui sera toujours nécessaire.

Finalement, avec CMake 2.8.10, il sera facilement possible d'ajouter des options aux cibles de compilation avec la syntaxe suivante :
$<$<CONFIG.Debug>:/usr/bin/valgrind>

La variable CONFIG contiendra valgrind uniquement pour la cible Debug (et donc ne sera pas présent en release).

Finalement, pendant le temps libre laissé par KDAB, Stephen Kelly s'est amusé à implémenter des fichiers de configuration CMake avec le langage QML, comme le montre la photo suivante :


(Bien sur, ceci était principalement pour s'amuser et cela ne sera pas intégré à Qt.)

Avatar de LittleWhite LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux
le 14/11/2012 16:49
À 15 h, Alec Sauncers, Vice President de QNX Software Systems Ltd, nous a parlé de BlackBerry 10 et de choses pas forcément en rapport avec Qt.
En effet, la présentation a commencé par quelques faits :
  • les revenus des applications BlackBerry sont supérieurs à ceux des autres systèmes ;
  • les applications BlackBerry coûtent moins cher à développer.


Ensuite, nous avons pu voir BlackBerry 10 en démonstration. Le système est fluide. Les transitions entre les panneaux sont plus fluides et plus belles que sur les autres systèmes. En effet, on peut voir pendant la transition, en transparence, les éléments qui vont arriver sur l'écran.

Le clavier pour écrire du texte auto complète le texte (en devinant les mots – qui s'affichent en transparence sur les lettres du clavier). De plus, il est capable de deviner la langue utilisée par l'utilisateur (énorme avantage si on écrit un texte en plusieurs langues).

RIM fait tout pour avoir énormément d'applications pour son système. Par exemple, il y a quatre façons de développer une application pour BlackBerry 10 :
  • C++ (Qt ou Cascades) ;
  • HTML 5 ;
  • Adobe Air ;
  • Android.

Pour les applications Android, il y a tout de même quelques limites. Les applications Jelly Bean ne sont pas encore acceptées. De plus, il ne faut pas que l'application utilise les API payantes de Google (car le support d'Android repose sur la version Open Source).

De plus, RIM organise plusieurs événements pour les développeurs. Des événements techniques un peu partout dans le monde offrant une occasion de rencontrer les professionnels pour avoir du support sur son application.
RIM offrait 100*€ pour porter une application durant les Qt Dev Days.
De plus, RIM organise un parrainage : http://www.developpez.com/redirect/595

On comprend très bien que les applications sont une priorité pour la réussite du système.

Nous avons aussi pu voir une application Qt Quick avec Box2D (un moteur physique 2D) fonctionner sur l'appareil. Le portage semble très facile, car Qt est parfaitement géré par le système.

Finalement, quelques petits points cités :
  • le meilleur support de HTML 5 (que ce soit pour bureau ou pour mobile) ;
  • si vous ne respectez pas la vie privée de l'utilisateur, votre application sera rejetée ;
  • pour l'instant, les applications GPLv3 ne sont pas acceptées (mais pourraient l'être dans le futur).


Vous pouvez trouver plus d'informations sur le portage d'applications Qt pour le BlackBerry 10 sur le blog de développement : http://devblog.blackberry.com/.
Avatar de LittleWhite LittleWhite
Responsable 2D/3D/Jeux
le 14/11/2012 17:01
Pour finir mes comptes-rendus, je vais vous rapporter une conférence plus amusante. Eirik Chambe-Eng (le président de TrollTech) nous a présenté quelques-uns des easter eggs (ajout de code amusant et souvent inutile) de Qt.

Pour ceux qui ont connu les premières années de Qt, le logo était bleu (pendant les six premières années de la bibliothèque).
Dans le fichier Ism de Qt 0.90 (la première version publique), l'équipe avait inclus une typo, écrivant :
qt-buts@trolltech.no

à la place de :
qt-bugs@trolltech.no

Le chargement des noms des polices de X11 utilisait un nombre magique, qui semble avoir été réutilisé dans GTK.

Q_METHOD est un symbole qui existe dans les fichiers d'entêtes de Qt, mais n'a jamais été utilisé. Celui-ci existe depuis Qt 0.90 et aurait dû être utilisé pour un système de scripting. Malgré sa non-utilisation, le symbole était encore présent dans la première bêta de Qt 5.

Dans Qt 0.90 à 1.2, la fonction écrivant les fichiers XPM (fichier image sous une forme de texte) choisit, comme première couleur, une couleur appelée "Qt".

Dans Qt 0.90 à 1.2, le programme d'exemples widget affiche le logo de Qt dans la QList à la ligne 42. Ces versions avaient un style OS/2 (depuis, celui-ci a été retiré, le système étant mort).

Dans Qt 2, jusqu'à 3.2, si on appuie sur Ctrl + Alt, puis 't' 'r' 'o' 'l' 'l' , une boite de dialogue nommée "Egg" s'ouvre.

Dans Qt 4.2, dans la boite de dialogue d'informations du designer, si on maintient le clic sur le logo et que l'on glisse le curseur sur les pixels noirs du logo, un bouton apparait. En cliquant sur le bouton un jeu apparait, affichant un labyrinthe dans lequel on peut collecter les cartes de visite des développeurs.
Avatar de froggy25 froggy25
Membre à l'essai
le 14/11/2012 17:15
Merci pour ces compte-rendus, bon boulot

*a de la lecture*
Avatar de idiallo idiallo
Membre Expert
le 14/11/2012 17:43
Présentation par David Faure (KDAB, KDE)

Au fil du temps, le projet KDE a développé kdelibs, un ensemble de composants communs aux applications KDE. Actuellement, kdelibs est une dépendance monolithique, ce qui crée une frontière entre les applications Qt et les applications KDE.

L'objectif pour KDE 5 est de subdiviser kdelibs en modules avec des interdépendances minimales. Trois types de modules ont été créées :
- fonctionnel : modules de type bibliothèque, pas de dépendance à l'exécution ou à des plug-ins ;
- intégration : modules utilisant des fonctions du système ou les implémentant directement et pouvant avoir des dépendances à l'exécution ;
- solution : technologies complètes avec des dépendances à l'exécution.

Ces modules sont également subdivisés en niveaux de dépendance, le niveau 1 ne dépendant que de Qt, le niveau 2 dépendant du niveau 1 et le niveau 3 dépendant des niveaux 1, 2 et 3.

Quelques exemples de modules :
Fonctionnels, niveau 1 : KArchive, Threadweaver, KIdleTime, Dnssd, KConfig ;
Intégration, niveau 1 : Solid ;
Solution, niveaux 2 et 3 : KIO.

Dans KDE Frameworks 5, les modules fonctionnels et intégration seront utilisables comme des ajouts à Qt, ce qui supprimera effectivement la distinction entre applications "purement" Qt et les applications KDE et le problème d'avoir à choisir entre les deux pour le développement d'une application.

L'aboutissement de ce travail est prévu pour courant 2013, avec un code d'abord basé sur Qt 4, pour séparer le travail de modularisation du travail de portage vers Qt 5 qui sera fait dans la foulée.
Offres d'emploi IT
Chef de projet Intégration Technique (H/F)
CDI
Kacileo - Rhône Alpes - Lyon
Parue le 07/04/2014
Ingénieur Développement C/C++ Bas Niveau
CDI
ZENIKA - Ile de France - Paris
Parue le 14/04/2014
Expert sécurité logicielle H/F
CDI
CDS SOFT, Pôle Informatique du groupe STUDIEL - Provence Alpes Côte d'Azur - Sophia Antipolis (06)
Parue le 15/04/2014

Voir plus d'offres Voir la carte des offres IT
 
 
 
 
Partenaires

PlanetHoster
Ikoula