Sortie de Qt 3D Studio 2.2
Avec un nouveau système de matériaux et une vue stéréoscopique

Le , par dourouc05

106PARTAGES

11  0 
Qt 3D Studio est un éditeur d'interfaces graphiques en 3D prévu pour Qt et son moteur 3D, Qt 3D. La version 2.2 de cet environnement vient de sortir, avec une série d'améliorations qui en faciliteront l'utilisation, comme un système de matériaux. Ces derniers sont maintenant inclus dans la vue projet, par exemple : ce simple changement facilite le partage de matériaux entre projets. Lors d'un changement dans un fichier de matériau, ce changement est directement reporté sur l'entièreté des objets qui l'utilisent. On est cependant encore loin des possibilités d'une bibliothèque comme Filament, de Google.


La vue scène est très importante pour des interfaces graphiques tridimensionnelles, plus encore que dans d'autres domaines, puisqu'il faut que tout soit parfait. Ainsi, cette nouvelle itération de Qt 3D Studio permet de zoomer dans une scène. De plus, on peut déplacer l'intégralité des vues, les placer où l'on souhaite dans la fenêtre ou même dans une autre fenêtre.


Les sous-présentations sont également affichées dans la vue projet, ce qui facilite leur gestion et l'ajout de sous-présentations au contenu principal. Qt 3D Studio 2.1 permettait l'utilisation de textures compressées dans les applications déployées, la 2.2 étend cette fonctionnalité à l'éditeur ; une version à venir intégrera aussi des outils de compression (pour le moment, cette opération doit être effectuée à l'extérieur de Qt 3D Studio).

Une toute nouvelle fonctionnalité du moteur de rendu est la vue stéréoscopique, c'est-à-dire qu'une même scène peut être affichée depuis plusieurs caméras. Bien qu'en préversion technologique, cette vue est déjà disponible dans l'éditeur. Trois modes existent déjà : haut-bas, droite-gauche et anaglyphe (deux caméras distantes de quelques centimètres, comme les deux yeux). De prochaines versions apporteront une API QML pour gérer finement les propriétés de cette vue stéréoscopique.



Source : Qt 3D Studio 2.2 Released.

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Avatar de dourouc05
Responsable Qt & Livres https://www.developpez.com
Le 24/12/2018 à 18:15
Qt 3D Studio est un environnement de développement d'interfaces graphiques en 3D, dont la version 2.2 est sortie il y a peu. Cette version s'est accompagnée d'améliorations de performance non négligeables, notamment grâce à l'intégration des textures compressées et à un nouveau moteur d'animation (bien que toujours expérimental).

Qt 3D Studio 2.2 a apporté la compatibilité avec les textures compressées KTX, qui gère plusieurs algorithmes de compression comme ETC ou ASTC. La compression des textures permet de réduire fortement l'utilisation de mémoire et les temps de démarrage des applications, à condition que la carte graphique puisse efficacement les décompresser. Qt 3D Studio requiert une activation manuelle de cette fonctionnalité, surtout qu'il faut compresser soi-même les textures (Qt 3D Studio ne le fait pas encore). Comme attendu, l'impact sur la consommation de mémoire n'est pas négligeable, peu importe la complexité de l'application (la première scène est assez simple, la troisième compte plus de modèles et d'effets) : réduction moyenne est de l'ordre d'un quart.



Cependant, le plus gros impact est sur le temps de démarrage, qui se voit divisé par presque trois dans ces trois applications de test.



Le nouveau moteur de rendu et d'animation Dragon fait ses premiers pas avec Qt 3D Studio 2.2 et est donc marqué comme expérimental. Il devrait être finalisé d'ici à la version 2.3, c'est-à-dire vers mars 2019. Son objectif est de réduire l'utilisation de CPU pour le rendu (il ne devrait pas avoir tellement d'impact côté GPU). Il arrive bien souvent à réduire la charge du CPU par un facteur deux sur une plateforme embarquée (type NVIDIA TX2) et trois sur PC, un effet plus marqué quand les scènes contiennent plus d'objets. En effet, Dragon détecte les changements apportés aux objets et s'assure que seules les valeurs nécessaires sont recalculées : l'impact est donc moindre sur les applications qui sont entièrement animées, puisqu'il faut toujours tout recalculer. Il est implémenté comme un aspect de rendu et utilise toujours Qt 3D, ce qui permet à ce nouveau moteur de se focaliser sur la manière de traduire de graphe de scène en commandes de rendu.



Source : Qt 3D Studio Performance Improvements.

 
Responsable bénévole de la rubrique Qt : Thibaut Cuvelier -

Partenaire : Hébergement Web