Vous êtes nouveau sur Developpez.com ? Créez votre compte ou connectez-vous afin de pouvoir participer !

Vous devez avoir un compte Developpez.com et être connecté pour pouvoir participer aux discussions.

Vous n'avez pas encore de compte Developpez.com ? Créez-en un en quelques instants, c'est entièrement gratuit !

Si vous disposez déjà d'un compte et qu'il est bien activé, connectez-vous à l'aide du formulaire ci-dessous.

Identifiez-vous
Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ?
Créer un compte

L'inscription est gratuite et ne vous prendra que quelques instants !

Je m'inscris !

Qbs 1.2.0 est disponible
Cette version ajoute les règles avec un nombre variable de sorties et améliore la phase d'analyse « automoc »

Le , par arnolddumas

0PARTAGES

1  0 
Qbs (Qt Build Suite) vient de sortir en version 1.2.0. Qbs est le système de compilation de Qt qui se veut généraliste et multi plates-formes. Il s'utilise à travers un langage de description proche du QML.

Cette nouvelle version corrige de nombreux bogues et ajoute de multiples fonctionnalités très attendues par la communauté. Le module Qbs de Qt Creator 3.1.0 repose déjà sur cette nouvelle version.

Qbs supporte maintenant les règles avec un nombre variable de sorties. Ainsi, vous pouvez écrire un fichier IDL contenant les descriptions de plusieurs interfaces C++. Un compilateur d'interfaces génère un certain nombre de fichiers d'en-tête. Les fichiers d'en-tête ainsi générés sont automatiquement pris en compte en tant que dépendances potentielles. Les changements apportés aux fichiers IDL seront tous enregistrés, ce qui conduira à une recompilation des parties affectées de votre projet par les dits changements. Bien sûr, cela n'est pas spécifique à ce cas précis avec l'IDL. Cette fonctionnalité est utile à tout générateur de code (flex/bison par exemple) où vous pouvez préciser dans les sources quels sont les fichiers à générer et quel sera leur nom.

Un autre cas d'utilisation de ces règles dynamiques est le moc. Le comportement du moc avec Qbs a été modifié afin de se passer de la longue phase d'analyse aussi appelée « automoc » avant chaque compilation.

Plusieurs autres améliorations significatives ont été apportées à la nouvelle mouture :

  • les compilations incrémentales sont plus efficaces ;
  • grâce à Jake Petroules, il existe maintenant des modules pour créer des installateurs pour Windows reposant sur NSIS ou WiX (MSI) ;
  • des fichiers JavaScript peuvent maintenant charger des extensions qbs ou d'autres fichiers JavaScript, à la façon du « Qt.include » en QML ;
  • l'empreinte mémoire a été significativement réduite.

N'hésitez pas à consulter la page de documentation de cet outil.

Source : « qbs 1.2.0 released »

Une erreur dans cette actualité ? Signalez-le nous !

Responsable bénévole de la rubrique Qt : Thibaut Cuvelier -

Partenaire : Hébergement Web